La Chartreuse du Mont-Dieu a encore charmé une foule de visiteurs - septembre 2017

Dans le cadre des journées européennes du patrimoine, les propriétaires en partenariat avec l’association de sauvegarde du patrimoine vouzinois, ont ouvert et animé le site toujours séduisant de la Chartreuse du Mont-Dieu. Malgré une météo assez capricieuse qui a parfois donné de la voix, 750 visiteurs ont apprécié la présentation de l’histoire de cette première chartreuse de France instituée par le pape Innocent II en 1136. Des origines à nos jours, La Chartreuse a connu une histoire exceptionnelle dont témoignent encore aujourd’hui quelques beaux bâtiments de style Louis XIII construits au début du XVIIème siècle. Le cadre naturel de cette vaste clairière bordée de collines boisées ajoute beaucoup de charme au site qui, après avoir accueilli les pères chartreux pendant six siècles, séduit toujours les amoureux du patrimoine. Les propriétaires ont mené en 2016 un nouveau chantier de restauration fort apprécié des visiteurs qui ont pu aussi découvrir une large exposition d’artistes dans les salles voûtées du logis archiépiscopal. Un agréable espace de restauration a offert une touche de plaisir aux visiteurs. Deux beaux après-midi où la curiosité et l’intérêt du public ont fait oublier les quelques averses orageuses.

 

cliquez sur les photos pour les voir plus grandes

L'ASPV propose à la vente des sets de table, vente 1 20170912 1675711906

vente 2 20170912 1386458980   quatre cartes postales

                                           et un petit livret sur la chartreuse.md 1 20170926 1629706572




 

 

 

 

Un parcours réussi de découverte du patrimoine rural (année 2016)

   À l’occasion des journées européennes du patrimoine, l’association de sauvegarde du patrimoine vouzinois a lancé une invitation à découvrir quatre églises de la reconstruction des années 50, dans un parcours allant de Oches à La Besace, en passant par La Berlière et Stonne. Quatre églises détruites ou meurtries par les combats acharnés que menèrent les troupes françaises du 14 mai au 10 juin 1940 pour arrêter l’invasion allemande. Soixante-dix personnes ont répondu à cette invitation et sont allées de surprise en surprise dans ce périple de 3 heures que tous suivirent avec intérêt et curiosité. Les vitraux de Marguerite Huré, dans l’église néoclassique de Jean Baptiste Couty recolorée à Oches, ouvraient les regards. L’église robuste de la Berlière affichait dans un bâti rassurant une modernité servie par des œuvres uniques d’artistes de notoriété. Celle de Stonne, étonnante perle construite sur des décombres, surprenait par les superbes créations de Maurice Calka et de Robert Savary, deux artistes, premiers grands prix de Rome. Enfin, La Besace où les architectes ont réussi l’alliance entre une partie sauvegardée du XIIIe siècle de l’ancienne église et la modernité de la reconstruction des années 60 servie par l’artiste Pierre Chevalley. Deux beaux après-midi de promotion d’un patrimoine rural trop méconnu.

journees europeennes du patrimoine septembre 2016 1 20160929 1644376036journees europeennes du patrimoine septembre 2016 2 20160929 1043019017
journees europeennes du patrimoine septembre 2016 3 20160929 1621154547journees europeennes du patrimoine septembre 2016 4 20160929 1103260443

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* * * * *

 

Les journées européennes du patrimoine


Elles se tiennent, chaque année, le 3e week-end de septembre.

L’ASPV se fait un devoir de prendre à cette occasion une initiative visant à promouvoir le patrimoine local.

Voici quelques exemples de ces actions.

  • 2008 : Visite commentée de l’église Saint-Maurille à Vouziers avec, sur le parvis, des démonstrations de tailleurs de pierre.
  • 2011 : « Sur les traces des sources historiques de la Bar » à Buzancy
  • 2012 : Promenade découverte de la commune du Chesne avec portes ouvertes chez deux artisans : l’atelier d’un apiculteur et celui d’un fabricant de maquettes de bateaux
  • 2014 et 2015 : Visite commentée de la Chartreuse du Mont-Dieu
  • 2016 : Le renouveau de l’art sacré dans les années 1950 à travers un parcours passant par quatre églises de la reconstruction : Oches, La Berlière, Stonne et La Besace.
  • 2017 : voir ci-dessus