Lors de nos différentes après-midi du patrimoine ou journées du Patrimoine de Pays, nous avons visité moult églises, il n’est pas toujours facile d’observer certains détails de l’architecture de celles-ci placés dans les parties hautes, loin des regards. C’est le cas des gargouilles et des chimères.

Les gargouilles

Une gargouille (du latin garg, gorge, et de l’ancien français goule, gueule) est, dans le domaine de l’architecture, une partie saillante d’une gouttière destinée à faire écouler les eaux de pluie à une certaine distance des murs. Ce type d’ouvrage sculpté, généralement en pierre, est souvent orné d’une figure animale ou humaine typique de l’art grotesque roman puis surtout gothique.

Certaines gargouilles étaient en métal, généralement du plomb, mais rares sont celles d'avant le XVIe siècle à nous être parvenues.

La tradition des gargouilles voit le jour au début du XIIIe siècle, avec l’essor du style gothique en France. La première cathédrale à voir ses façades ornées de ces monstres effrayants est probablement celle de Laon.

Les architectes pensent à diviser les chutes d’eau : cela pour éviter les longues pentes dans les chéneaux et réduire ainsi chacune des grosses chutes ; on multiplia en conséquence les gargouilles qui devinrent plus fines… et plus décorées.

Les gargouilles se caractérisent par leur grande diversité, ce qui ne facilite pas leur interprétation. De plus elles sont très souvent abîmées, du fait de leur position et de leur fonction architecturale.

Initialement, donc, les gargouilles représentaient des animaux.

Chteau PorcienChâteau-Porcien  

 gargouille glise de Sainte vaubourg

Sainte-Vaubourg

  gargouille de lglise de Verpel 36 Verpel  

Vers la fin du XIIIe siècle, elles deviennent plus élaborées, des figures humaines remplacent parfois les modèles d’animaux.

Des gargouilles animales, hybrides ou monstrueuses, par exemple des dragons. On peut trouver des hybrides anthropomorphes.

Des gargouilles humaines, elles présentent généralement des attitudes amorales, ivrognerie, figurations de pêchés, ou encore dans des attitudes obscènes. Certaines tardives, se trouvent engagées dans une narration qui parfois paraît les rattacher à des épisodes bibliques.

Les gargouilles ont fait l’objet de très nombreuses interprétations

On s’accorde sur leur efficacité symbolique, elles sont apotropaïques (se dit d’une chose qui conjure le mauvais sort, vise à détourner les influences maléfiques), elles éloigneraient les forces du mal (esprit malin, être démoniaques, les non chrétiens) en les rejetant en même temps que les eaux sales (l’eau étant un symbole de purification dans le christianisme) et sont en quelque sorte les gardiens de l’édifice, contre les démons. La présence récurrente d’animaux effrayants tels que le lion, le dragon, ou encore le chien, alimente cette interprétation de gargouilles gardiennes.

Les gargouilles obscènes qui ont tant frappé les esprits semblent elles aussi avoir vocation à protéger le bâtiment.

Visant à faire peur aux démons elles auraient de plus en plus cherché à faire rire.

Mohon

Mohon

 

 Vouziers

Vouziers

On en trouve par exemple 1225 à Notre-Dame de Paris.

Le 19 septembre 1914, les gargouilles de la cathédrale de Reims, en feu, crachaient le plomb fondu de la toiture. Au musée du palais du Tau on peut voir aujourd’hui quelques une de ces gargouilles où le plomb s’est figé en refroidissant.

Ne pas confondre gargouilles et chimères 

Une gargouille est, dans l’architecture, une gouttière qui fait écouler les eaux de pluie à la différence des chimères, créatures fantastiques, qui n’ont qu’une fonction d’ornement. Ces dernières se trouvent souvent sur les rampants des pignons, à la base des pinacles qui coiffent parfois les contreforts.

Il existe de nombreuses gargouilles et chimères sur les églises de notre département. (quelques exemples sur les photos)

chimre de lglise de Rilly sur AisneDSC 5857

Rilly-sur-Aisne

 
 

chimre de lglise St Maurille IMG 2731 

Vouziers

 chimre glise St Maurille IMG 2732

Vouziers

 
 

chimre glise de Ste Vaubourg ange 

Sainte-Vaubourg