Un ruban d’églises sur le chemin des tailleurs de pierre du Vouzinois - 2

 

 

Nous quittons le tertre de l’église Saint-Laurent à Grivy-Loisy pour terminer le trajet qui nous conduira par Falaise et Savigny jusqu’à Olizy. Les portails des églises sont à l’ouest donc il vaut mieux les observer au cours de l’après-midi pour bénéficier d’une bonne lumière.

L’église Saint-Victor à Falaise datée de 1547.

En haut d’une volée de marches le portail rappelle celui de l’église de Voncq : une grande arcade surmontée d’un gâble cantonnée de deux hauts pilastres de style gothique flamboyant. Les bustes sculptés de quatre apôtres (St Pierre à gauche tenant une clé et à droite, au même niveau, St Paul, au dessus, St-Jean et un dernier, à gauche, non identifié) jaillissent de la façade. Ils sont, comme les putti du fenestrage, de la première Renaissance. Les gorges creuses des piédroits et des voussures sont décorés d’élégants rinceaux de vigne habités d’une multitude d’animaux, de chimères et d’enfants facétieux dont une petite Eve, à gauche, à la sensualité troublante. Sur le trumeau central, sous un dais, la statue de Saint-Victor portant sa tête après son martyr. C’est un saint céphalophore.

 

falaise 1 20201109 1457338074   falaise 4 20201109 1863583227

église de Falaise
  le portail

falaise 3 20201109 1762284252

 

falaise 2 20201109 1284015413

  la petite Eve

 L’église Notre Dame de la Nativité de Savigny-sur-Aisne.

Sur son tertre défensif l’église bâtie au XVIe siècle présente un portail ogival remarquable. Les similitudes avec les portails précédents vous sautent aux yeux et doivent aiguiser vos observations. Les éléments du gothique flamboyant dominent : l’arc en accolade perce la frise haute finement décorée, les pinacles coiffés de chérubins impudiques qui dansent avec des cerceaux, le fenestrage, les gorges creuses des voussures où courent des rinceaux de vigne habités d’un riche bestiaire. Et une fois encore, caractéristiques de la première Renaissance, les quatre bustes d’apôtres qui jaillissent de la muraille dont celui de St Pierre identifiable par la clé qu’il porte. Au sommet des contreforts flanquant le portail, deux faunes velus dont l’un est décapité, portent une tête de mort.

savigny 2 20201109 1419218220    savigny 1 20201109 1171213990 
 Savigny   le portail

 

savigny 3 20201109 1775732322 
 Savigny : détail

L’église Saint-Pierre-aux-liens d’Olizy et sa porte des morts.

Une impressionnante rampe d’escaliers conduit au tertre de l’église, ancien site défensif de la Ferté. La porte des morts est là, tout de suite, et c’est elle qui doit retenir votre intérêt. L’art de la Renaissance a inspiré toute sa décoration. Voyez la finesse des motifs géométriques qui couvrent son encadrement. Les deux étonnants pilastres dissymétriques sont constitués de mini colonnettes différents empilées les unes sur les autres.

Allez ensuite au chevet de l’église. Vous y observerez une multitude de croix boulées, cet alphabet funéraire spécifique à l’Argonne, des graffitis, des dates et un curieux rectangle délimité par 48 coups de poinçon, probablement la comptabilité d’un fossoyeur !

olizy 2 20201109 1523996017   olizy 3 20201109 1649857598
 l'église d'Olizy Olizy : la porte des morts
olizy 1 20201109 1109258119 
 Olizy : détail

Notre promenade sur le chemin des tailleurs de pierre se termine là. Bien d’autres balades, bien d’autres sites intéressants existent dans la ruralité argonnaise. Nous tenterons de vous y conduire.